Écrire, c’est savoir s’organiser

Je suis parti la dernière fois sur des interrogations sur l’esthétique et le fond en littérature. J’aimerais revenir sur quelque chose de plus didactique afin de vous offrir au final le manuel du petit écrivain dont certains rêvent. Chose impossible mais nous allons tenter de nous en approcher.
Il existe un troisième aspect de l’écriture que nous n’avons pas aborder, celui de l’organisation. Elle soutient l’esthétique et le fond et donne du sens à vos écrits. Être ordonné, c’est rendre clair et intelligible son propos, et c’est aussi sublimer la beauté des images utilisées.
Vous avez décidé d’écrire mais par quoi commencer ? Avant même de travailler le sujet, il vous faut un lieu d’écriture dédié à cela. Stephen King disait: « Lorsque vous écrivez, vous avez besoin de vous couper du monde, n’est-ce pas? Logique puisque vous créez vos propres mondes et le monde extérieur peut être un obstacle à votre imagination ». Il faut déterminer le lieu qui vous convient le mieux, où votre imagination ressurgit le mieux et où vous êtes le plus productif. Cela peut être un bureau, les marches d’un escalier, un café, le train… Être dans un milieu propice à l’écriture ne signifie pas se couper nécessairement de tout ce qui nous entoure.
Ensuite, il convient de traiter le sujet. Quelle histoire voulez-vous raconter? Déterminez qui sont vos personnages (aspect physique, personnalité, but à atteindre), puis l’environnement dans lequel vos personnages évoluent.
L’élément perturbateur maintenant qui va bouleverser le quotidien. Celui-ci n’a pas besoin d’être nécessairement fort et marquant. Il peut être subtil, induire des changements inattendus pour le lecteur.
Les grandes étapes du récit (introduction, élément perturbateur, rebondissements, résolution, conclusion) ne se présentent pas forcément dans cet ordre. On peut très bien démarrer le récit en pleine action et raconter, sous forme de flashbacks, l’introduction. Mais, si vous êtes débutants en la matière, il vaut mieux s’entraîner à la forme de base avant d’entreprendre de casser les conventions.
Enfin, toujours la sempiternelle question, pourquoi écrivez-vous? Le message est très important. C’est ce qui reste ancré au fond du lecteur après la dernière page du livre. L’art diffuse un message, il a un sens qui touche à l’humain. Donc, n’oubliez pas l’essentiel. Donnez de la profondeur à vos écrits. 

2 Réponses à “Écrire, c’est savoir s’organiser”

  1. 010446g dit :

    De vrais conseils de professeur… Si écrire est conçu comme un travail…

    Dernière publication sur le radeau du radotage : Pan! Pan!

    • Cédric Mesny dit :

      Oui, cet article se veut très didactique et c’est le but. Dans de futurs articles, je serai sans doute bien moins concerné par l’aspect méthodologique des conditions de travail. Toutefois, il faut bien commencer par le début. Je comprends que cela paraisse aride au niveau intellectuel ou artistique mais cela fait malheureusement partie du travail d’écriture. Nous avons besoin de folie et de liberté pour écrire également mais cet article n’y est pas consacré. Je te conseille mon article précédent sur les questions d’écriture, tu verras que je ne me contente pas de conseils ou de questionnements triviaux. Merci pour ton commentaire.

Laisser un commentaire

Gaelle Cathy |
Fairyrebel |
Lestheoriesdecrocodile9335 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Textesromansnouvelles
| Parolesdestagiaires
| Justehumaine